Facebook Twitter E-mail

Des Solutions pour le Traitement de l'Eau Potable
en Outaouais!

819-307-0529 / 1-888-556-0257

magnify
formats

Nouveau service disponible : Lavage de membrane d’osmose inversée et de nano-filtration

Publié le 05/05/2014 par dans Nouvelles

Consult’EAU est fière de vous annoncer qu’elle est maintenant équipée pour laver les membranes d’osmose inversée et de nano-filtration de dimension 4 po. X 40 po.. De plus, un banc d’essai est en place afin de vérifier l’intégrité de vos membranes avant d’entreprendre un lavage. Le test d’intégrité pour les membranes est réalisé à l’aide du suivi de la perte de vacuum dans le temps lors de l’essai. Une perte de vacuum de plus de 3 po. de Hg par minute indique que la membrane n’est plus intègre et doit être remplacée.

Les agents de lavages sont choisis en fonction des contaminants qui colmatent la membrane. Par exemple une membrane colmatée par le fer sera nettoyée à l’aide de Métabisulfite de sodium alors d’une contamination de matière organique sera enlevée à l’aide de soude caustique (NaOH). Les températures et le pH des solutions de lavages sont soigneusement suivis pour éviter tout dommage à la membrane. Une fois lavées, les membranes sont conditionnées pour un longue conservation.

Le lavage de membrane permet des économies en réutilisant ce qui peut être remis en bonne condition et ce pour une fraction du prix d’une nouvelle membrane.

Contactez-nous pour en savoir plus!

Consult’EAU, votre référence en Outaouais pour le traitement de l’eau potable

 
formats

GE Pro Elite: Un adoucisseur à la fine pointe!

Publié le 12/03/2014 par dans Nouvelles

Pro Elite™ Professional Series Water Treatment Systems by GEGeneral Electric (GE) est une entreprise qui a fait ses preuves depuis plus d’un siècle d’histoire. Ce qui distingue GE: l’innovation. Consult’EAU est fière de vous offrir la gamme complète d’adoucisseurs Pro Elite. Ce qui distingue cette nouvelle ligne d’adoucisseur c’est sa sonde double qui détecte avec précision quand le temps de régénérer l’adoucisseur est venu.

La grande majorité des adoucisseurs actuellement sur le marché sont dits volumétriques, c’est-à-dire que les régénérations sont amorcées lorsque le volume préajusté est atteint. Si une variation de votre qualité d’eau est présente ces derniers systèmes ne peuvent s’ajuster à la nouvelle réalité vous faisant dépenser en sel pour des régénérations trop fréquentes.

Cette technologie utilise une sonde double qui se situe dans le bas de l’adoucisseur et est en mesure de déclencher une régénération au bon moment afin de vous offrir une eau douce en permanence tout en vous évitant le gaspillage de sel dans le cas de régénération trop fréquente.

De plus, la programmation de l’adoucisseur permet d’évaluer votre consommation d’eau moyenne des derniers jours afin de s’adapter à votre consommation d’eau toujours pour vous faire économiser des sous tout en gardant l’eau douce.

 

 

 

Advanced Conductivity Cell Technology

Dans cette illustration, la partie verte correspond à la portion du lit de l’adoucisseur qui est épuisé. La sonde double prend des mesures en continu afin de signaler au mécanisme d’entamer une régénération lorsque nécessaire (image de droite).

 

Pour en savoir plus sur les adoucisseurs Pro Elite de GE, contactez-nous au 819-307-0529.

 
formats

Manganèse dans l’eau: une étude de cas

Publié le 14/02/2014 par dans Nouvelles

Le manganèse dans l’eau de puits est un problème assez fréquent. Il est souvent présent et associé avec le fer dans l’eau potable. Sa présence est facilement reconnaissable par la coloration noir/brunâtre qu’il peut laisser sur les vêtements blancs et les cernes dans la cuvette de la toilette. Une façon simple de vérifier si on est vraiment en présence de manganèse c’est en observant l’intérieur du réservoir de la toilette. S’il y a présence de manganèse, on peut remarquer un dépôt noirâtre qui tapisse les parois internes du réservoir. Le fer pour sa part va donner une coloration de couleur rouille.

La présence de manganèse peut être masquée par une forte présence en fer. Si l’eau n’est pas rougeâtre ou brunâtre, dans la majorité des cas un adoucisseur spécialisé suffira pour amener les concentrations de fer et de manganèse sous les normes.

Adoucisseur Fusion 2

Récemment Consult’EAU a été appelé pour traiter une eau qui contenait 4,7 mg/litre de manganèse (selon deux rapports analyses différents) ce qui représente un dépassement de près de 100 fois la norme qui elle se situe à 0.05 mg/litre et la dureté quant à elle était de 249 mg/litre (15 grains par gallons). Le fer pour sa part était en dessous de la norme (0.03 mg/l) à 0.12 mg/l

Consult’EAU a monté sur mesure un système d’échangeur ionique contenant une résine d’adoucissement spécialisée. Les résultats sont impressionnants: le manganèse s’est retrouvé à 0.0065 mg/litre ce qui représente un taux de rabattement de 99.8% du taux initial.

Consult’EAU travaille pour vous afin de vous offrir la meilleure solution possible à vos problèmes d’odeurs, de couleurs (tanins et lignines), de fer et de manganèse.

Contactez-nous pour en savoir plus long!

 
formats

Réseaux de distribution d’eau potable

Publié le 03/11/2013 par dans Nouvelles

Au Québec saviez-vous qu’un puits qui dessert plus de 20 personnes est considéré comme un réseau de distribution d’eau potable par le Ministère de l’environnement / MDDEFP?

Oiseaux au robinet

Si tel est le cas, dans un premier temps une étude hydrogéologique est nécessaire afin de démontrer que le puits est une source d’approvisionnement sécuritaire, que la quantité d’eau disponible répond aux besoins et que l’utilisation du puits n’affectera pas le rendements des puits avoisinants. De plus des analyses physico-chimiques et microbiologiques seront réalisées sur un essai de pompage de 72 heures.

Si l’eau fournie ne répond pas aux normes de qualité de l’eau potable, un système de traitement adéquat et d’une technologie validée devra être mis en place afin d’amener les paramètres problématiques en dessous des normes. Par exemple, si l’eau présente une contamination microbiologique une désinfection UV et/ou par oxydation (ozone / chlore) sera nécessaire. Si dans un autre cas la dureté s’avère trop haute, un adoucisseur sera mis en place.

De plus, afin d’assurer que l’eau fournie par le réseau de distribution satisfasse en tout temps les normes microbiologiques l’eau des réseaux est échantillonnée et analysée deux fois par mois. Sur une base annuelle, l’eau est testée pour les autres paramètres pour un contrôle qu’on appel contrôle des paramètres inorganiques.

 

Consult’EAU peut vous soutenir dans votre démarche si vous être exploitant ou si vous prévoyez l’être d’un réseau de distribution d’eau potable. L’échantillonnage, l’analyse et le suivi sont des services fournis par Consult’EAU.

 
formats

Dureté, qu’est-ce que c’est au juste?

Publié le 17/07/2013 par dans Nouvelles

La dureté dans l’eau a des effets sur l’efficacité des savons, sur la peau, laisse des taches sur la vaisselle et les surfaces et a tendance à laisser des dépôts de tartre sur les pommes de douche et sur les becs des robinets. La dureté réduira aussi l’efficacité du traitement UV si un tel appareil est installé. La dureté est causée principalement par le Calcium (Ca) et le Magnésium (Mn) en solution dans votre eau. La présence de dureté dans votre eau résulte majoritairement de l’infiltration de l’eau de surface au travers du sol qui entre en contact avec diverses formations rocheuses contenant de fortes teneurs en Calcium et en Magnésium.

La dureté est exprimée soit en mg/l de CaCO3 ou en Grains par Gallon (GPG). Pour faire la conversion d’une mesure de dureté en mg/l de CaCO3 en Grains par Gallon on a qu’à diviser les mg/l par 17,1. Le résultat obtenu est alors en Grains par Gallon. Pour obtenir la teneur en mg/l de CaCO3 à partir d’une mesure en Grains par Gallon on doit alors multiplier le nombre de Grains par Gallon par 17,1.

Afin de connaître la dureté, on peut avoir recours à plusieurs méthodes:

  • Par titration
  • Par analyse colorimétrique
  • Avec des languettes spécialisées
  • Par calcul avec la teneur en Calcium (mg/l) et en Magnésium (mg/l)

Pour la dernière méthode proposée, voici comment procéder au calcul si vous avez vos résultats en mg/l (ppm) pour le Calcium et le Magnésium:

Dureté en mg/l de CaCO3= (mg/l de Calcium X 2.5) + (mg/l de Magnésium X 4.1)

Voici un exemple de calcul:

Mes résultats de laboratoire démontrent que j’ai 99 mg/l de Calcium et 42 mg/l de Magnésium donc:

(99 mg/l de Calcium X 2,5) + (42 mg/l de Magnésium X 4,1) = 420 mg/l de CaCO3

Est-ce que votre eau est dure?

L’eau est considérée douce si la dureté est inférieur à 60 mg/l de CaCO3, légèrement dure de 60 à 120 mg/l de CaCO3, dure de 120 à 180 mg/l de CaCO3 et de très dure au-dessus de 180 mg/l de CaCO3. Généralement, un traitement de la dureté peut être considéré  si la dureté est au-dessus de 180 mg/l de CaCO3. La dureté se traite aisément avec la mise en place d’un adoucisseur ou d’un système de traitement anti-entartrant sans sel de type OneFlow.

En conclusion:

Les désagréments causés par une eau trop dure sont les suivants:

  • Tâches de calcaire (dépôts blanchâtres) sur la vaisselle, les lavabos, pommeau de douche, etc.
  •  Efficacité réduite et plus grande consommation des savons
  • Entartrage de la tuyauterie réduisant peu à peu le diamètre d’écoulement
  • Entartrage des éléments du chauffe-eau réduisant grandement l’efficacité
  • Réduction de l’efficacité d’équipement de désinfection UV