Facebook Twitter E-mail

Des Solutions pour le Traitement de l'Eau Potable
en Outaouais!

819-307-0529 / 1-888-556-0257

magnify
formats

Réseaux de distribution d’eau potable

Publié le 03/11/2013 par dans Nouvelles

Au Québec saviez-vous qu’un puits qui dessert plus de 20 personnes est considéré comme un réseau de distribution d’eau potable par le Ministère de l’environnement / MDDEFP?

Oiseaux au robinet

Si tel est le cas, dans un premier temps une étude hydrogéologique est nécessaire afin de démontrer que le puits est une source d’approvisionnement sécuritaire, que la quantité d’eau disponible répond aux besoins et que l’utilisation du puits n’affectera pas le rendements des puits avoisinants. De plus des analyses physico-chimiques et microbiologiques seront réalisées sur un essai de pompage de 72 heures.

Si l’eau fournie ne répond pas aux normes de qualité de l’eau potable, un système de traitement adéquat et d’une technologie validée devra être mis en place afin d’amener les paramètres problématiques en dessous des normes. Par exemple, si l’eau présente une contamination microbiologique une désinfection UV et/ou par oxydation (ozone / chlore) sera nécessaire. Si dans un autre cas la dureté s’avère trop haute, un adoucisseur sera mis en place.

De plus, afin d’assurer que l’eau fournie par le réseau de distribution satisfasse en tout temps les normes microbiologiques l’eau des réseaux est échantillonnée et analysée deux fois par mois. Sur une base annuelle, l’eau est testée pour les autres paramètres pour un contrôle qu’on appel contrôle des paramètres inorganiques.

 

Consult’EAU peut vous soutenir dans votre démarche si vous être exploitant ou si vous prévoyez l’être d’un réseau de distribution d’eau potable. L’échantillonnage, l’analyse et le suivi sont des services fournis par Consult’EAU.

 
formats

Dureté, qu’est-ce que c’est au juste?

Publié le 17/07/2013 par dans Nouvelles

La dureté dans l’eau a des effets sur l’efficacité des savons, sur la peau, laisse des taches sur la vaisselle et les surfaces et a tendance à laisser des dépôts de tartre sur les pommes de douche et sur les becs des robinets. La dureté réduira aussi l’efficacité du traitement UV si un tel appareil est installé. La dureté est causée principalement par le Calcium (Ca) et le Magnésium (Mn) en solution dans votre eau. La présence de dureté dans votre eau résulte majoritairement de l’infiltration de l’eau de surface au travers du sol qui entre en contact avec diverses formations rocheuses contenant de fortes teneurs en Calcium et en Magnésium.

La dureté est exprimée soit en mg/l de CaCO3 ou en Grains par Gallon (GPG). Pour faire la conversion d’une mesure de dureté en mg/l de CaCO3 en Grains par Gallon on a qu’à diviser les mg/l par 17,1. Le résultat obtenu est alors en Grains par Gallon. Pour obtenir la teneur en mg/l de CaCO3 à partir d’une mesure en Grains par Gallon on doit alors multiplier le nombre de Grains par Gallon par 17,1.

Afin de connaître la dureté, on peut avoir recours à plusieurs méthodes:

  • Par titration
  • Par analyse colorimétrique
  • Avec des languettes spécialisées
  • Par calcul avec la teneur en Calcium (mg/l) et en Magnésium (mg/l)

Pour la dernière méthode proposée, voici comment procéder au calcul si vous avez vos résultats en mg/l (ppm) pour le Calcium et le Magnésium:

Dureté en mg/l de CaCO3= (mg/l de Calcium X 2.5) + (mg/l de Magnésium X 4.1)

Voici un exemple de calcul:

Mes résultats de laboratoire démontrent que j’ai 99 mg/l de Calcium et 42 mg/l de Magnésium donc:

(99 mg/l de Calcium X 2,5) + (42 mg/l de Magnésium X 4,1) = 420 mg/l de CaCO3

Est-ce que votre eau est dure?

L’eau est considérée douce si la dureté est inférieur à 60 mg/l de CaCO3, légèrement dure de 60 à 120 mg/l de CaCO3, dure de 120 à 180 mg/l de CaCO3 et de très dure au-dessus de 180 mg/l de CaCO3. Généralement, un traitement de la dureté peut être considéré  si la dureté est au-dessus de 180 mg/l de CaCO3. La dureté se traite aisément avec la mise en place d’un adoucisseur ou d’un système de traitement anti-entartrant sans sel de type OneFlow.

En conclusion:

Les désagréments causés par une eau trop dure sont les suivants:

  • Tâches de calcaire (dépôts blanchâtres) sur la vaisselle, les lavabos, pommeau de douche, etc.
  •  Efficacité réduite et plus grande consommation des savons
  • Entartrage de la tuyauterie réduisant peu à peu le diamètre d’écoulement
  • Entartrage des éléments du chauffe-eau réduisant grandement l’efficacité
  • Réduction de l’efficacité d’équipement de désinfection UV

 

 
formats

Liens pour dossiers de licences CMMTQ et RBQ

Publié le 26/04/2013 par dans Nouvelles

CMMTQ (Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec):

http://www.cmmtq.org/fr/RepertoireMembres/ResultatRecherche.aspx?nom=consulteau&rue=&ville=&tel=&regions=&profil=&cpprox=&dist=

RBQ (Régie du bâtiment du Québec):

http://www.rpe.rbq.gouv.qc.ca/GIC_Public_NET/RPE/GIC111/GIC111PR03FicheEntrepreneur.aspx

Consulteau, pour vos besoins pour tout ce qui touche le traitement de l’eau!

-Appareil de désinfection UV, adoucisseur, filtre à eau, filtre pour le fer et pour les odeurs et plus encore mais surtout un service professionnel et compétent!

 
formats

Licence CMMTQ / RBQ: Une corde de plus à notre arc!

Publié le 09/04/2013 par dans Nouvelles

Nous sommes fier d’annoncer que Consulteau est maintenant détenteur d’une licence d’Entrepreneur Spécialisé en Plomberie!

Cette licence est votre certification que Consulteau possède toutes les compétences pour mener à bien les travaux et les projets de plomberies. D’autres spécialisations seront à venir afin de pouvoir vous offrir un vaste choix de services spécialisés.

Le numéro de la licence pour Consulteau est RBQ 5662-1956

 L’affichage sur les sites de la RBQ et de la CMMTQ se feront  d’ici le 24 avril 2013.

 
formats

Chlorer l’eau de mon puits?

Publié le 09/03/2013 par dans Nouvelles

La chloration est souvent utilisée pour le traitement de l’eau des puits. Elle permet entre-autres d’éliminer les odeurs, d’oxyder le fer et le manganèse, d’assainir l’eau et pour l’enlèvement de la couleur. Malheureusement malgré sa large utilisation dans la production d’eau potable à l’échelle municipale, l’utilisation de la chloration d’une eau de puits peut s’avérer néfaste pour la santé principalement dû au fait que le chlore et la matière organique contenue dans votre eau peuvent former, une fois mélangés, des composés indésirables nommées THM (Trihalométhanes).

Les THM sont reconnus comme ayant des effets nocifs sur la santé humaine. Voici un lien de Santé Canada qui documente sur la formation des THM: http://www.hc-sc.gc.ca/ewh-semt/pubs/water-eau/trihalomethanes/sources-fra.php. SI une chloration est envisageable il est donc important de faire analyser son eau afin de s’assurer qu’elle ne contient pas trop de composés organiques comme les tanins et les lignines qui donnent une coloration brunâtre à l’eau. Un prétraitement peut s’avéré utile pour débarrasser l’eau de la matière organique à la base.

Nous privilégions des solutions où l’utilisation du chlore se fait de façon sécuritaire si aucun autre type de traitement peut convenir. De nos jours, il existe plusieurs façon de traiter les odeurs avec les filtres au charbon activé à injection d’air, le fer avec un média catalytique et la couleur avec un filtre à résine anionique.

Contactez Consult’Eau pour obtenir une solution professionnelle pour traiter votre eau de façon responsable et sécuritaire pour votre famille!